LIONEL GAUDIN-VILLARD

Chef d'orchestre   Conductor

BIOGRAPHIE

Directeur musical et artistique de l'Orchestre Symphonique de Gironde qu'il crée en 2008, Lionel Gaudin-Villard dirige également l'Orchestre Symphonique Molto Assai et les ensembles vocaux Martenot et Résonances.


À partir d'octobre 2020, L'Orchestre Symphonique de Gironde sera le premier orchestre professionnel en résidence d'un théâtre privé à Bordeaux, le Théâtre Fémina. Belle reconnaissance pour l'orchestre dont les activités pédagogiques font l'unanimité du public depuis plus de 10 ans. Belle reconnaissance aussi pour Lionel Gaudin-Villard à l'initiative de ces Mini Concerts créés afin d'amener et éveiller le public scolaire au monde du Spectacle vivant classique. Les Mini Concerts ont notamment été honorés du prix d'excellence de la Fondation Audiens Génération et du Prix de l'Initiative de la Ville de Bordeaux en 2018. Ce sont près de 35 000 élèves  qui assistent chaque année à ces concerts uniques en leur genre. Le succès est tel que Lionel Gaudin-Villard élargit le répertoire de l'orchestre en passant des commandes à de jeunes artistes; un véritable tremplin pour des compositeurs, des compagnies lyriques et de danse classique. Il a, par exemple, créé les contes musicaux "Les Fables de La Fontaine", "Jack et le haricot magique", "Hansel et Gretel" du compositeur Sacha Chaban, "Un air de Raiponce" de Sally Galet, "Ulysse et les sirènes" de Jérémie Voin.

Il crée en collaboration avec le Jeune Ballet d'Aquitaine, le conte "La Reine des fées" (2016), a initié une collaboration fructueuse avec la Compagnie Sohrâb Chitan depuis 2018 avec la création des ballets "Kuolema ou la Jeune fille et la mort" et "Le Chaperon Rouge". Il dirigera en décembre 2020, le ballet "La Belle au bois dormant" de Tchaikovsky dans une nouvelle lecture du chorégraphe Sohrâb Chitan.

Entre 1996 et 2020, il collabore avec diverses compagnies lyriques et dirige de nombreuses oeuvres du répertoire. Pour la Compagnie Figaro-ci, Figaro-la et Maryse Ghibaudo il dirige "Valse de Vienne" de Strauss, "La Poule Noire" de Manuel Rosenthal, "Il Campanello di notte" de Donizetti ou "Orphée aux enfers" d'Offenbach. Il dirige "Les Noces de Figaro" (2017/2018), "Don Giovanni" (2018) de Mozart, "Le Barbier de Séville" (2019) de Rossini pour la Compagnie Les Chants de Garonne dirigée par Emmanuel Gardeil. Il dirige pour La Fabrique Opéra de Bordeaux l'opéra "Carmen" de Bizet devant près de 10 000 spectateurs en 2017.

La direction de choeur occupe également une part importante de son activité professionnelle.

Lionel Gaudin-Villard a travaillé un vaste répertoire sacré des XVIIIe et XIXe siècles avec divers ensembles vocaux comme les choeurs Martenot, Résonances ou l'Ensemble vocal de Bordeaux. Il a dirigé à maintes reprises les Requiem de Mozart (versions Sussmayer et Beyer), Cherubini, Fauré et Verdi, le Requiem allemand de Brahms, les Te Deum et Stabat Mater de Dvorak. Citons également des programmes autour du répertoire français a cappella et/ou avec accompagnement de Fauré, Gounod, Saint-Saëns, Messiaen, Duruflé ou les oeuvres modernes de Bartok, Barber, Bernstein, Copland, Whitacre, Lauridsen...


Lionel Gaudin-Villard est né en 1972 et a suivi ses études musicales aux conservatoires de Bayonne et Bordeaux. En 1998, il obtient le diplôme de direction d'orchestre à l'unanimité de la classe de direction d'orchestre de Robert Delcroix. Auparavant, il a suivi les cours de direction de choeur d'Eliane Lavail et Michel Tranchant entre 1995 et 1999 en parallèle des cours d'harmonie et composition, clarinette, piano et chant lyrique.

Commence alors une double carrière de chef d'orchestre et chef de choeur en France et en Europe, principalement en Autriche et St Pétertsbourg.

Il assiste le chef d'orchestre viennois Hans Graf durant la saison 1998/99 de l'Orchestre National Bordeaux Aquitaine pour quelques programmations notamment dédiées aux oeuvres de Manuel de Falla et Shostakovitch. En 2000, il part en Russie pour assister et collaborer avec Alexander Kantorow et l'Orchestre Klassika de St Persterbourg. En 2002, il assiste John Nelson alors à la tête de l'Ensemble Orchestral de Paris (actuel Orchestre de Chambre de Paris) dans la Neuxième Symphonie et la Fantaisie chorale de Beethoven. Après avoir dirigé choeurs et orchestres en Europe dont la Norvège, la Suède, l'Autriche, l'Espagne et l'Allemagne, il décide de se concentrer sur Bordeaux et crée son propre orchestre afin de mieux appréhender sa carrière et développer ses idées. L'Orchestre Symphonique de Gironde est ainsi créé en 2008.